3 questions à Gina Árvai du "Koll an Aktioun Festival"

"En ces temps, la culture joue un rôle important pour nous connecter tous."

La 7e édition du festival "Koll an Aktioun" aurait eu lieu le 30 et 31 mai à Martelange. Abandonner le festival était hors question pour "Kollibri asbl". En collaboration avec radio 100.7, "Koll on Air" sera présenté le 30 mai comme un festival numérique et interactif pour toute la famille.

©Kevin Bast Koll an Aktioun
Koll an Aktioun

Vous avez espéré longtemps que le festival pouvait se dérouler comme prévu et avez continué à travailler sur les préparatifs. Quand avez-vous commencé à penser à une alternative?

Nous étions encore assez optimistes pour pouvoir présenter le festival, comme nous l'avions prévu depuis près d'un an, mais en mars, la réalité de la pandémie nous a rattrapé. Ce qui nous a certainement mis sous pression, est le fait que nous avons beaucoup d'obligations contractuelles envers nos partenaires, sponsors, prestataires de services, nos visiteurs et, bien sûr, nos artistes.

Cela signifie qu'en mars, nous avons commencé à déterminer l'impact d'une annulation. Le 22 mars, nous savions ce que ça signifierait d'annuler le festival, mais nous n'avons pas encore abandonné, étant donné que des milliers d'heures de travail ont été consacrées au projet. Cependant, comme nous ne voulons pas non plus agir dans l'incertitude, nous avons commencé début avril à développer un scénario alternatif d'un festival numérique et communiqué cela au grand public le 23 avril.

Pour nous, l'annulation n'était à aucun moment une option, car l'organisation du festival ces dernières années a été l'événement principal de "Kollibri asbl" et devrait le rester cette année, malgré l'état exceptionnel. Nous ne voulions, ni devant notre public solidaire, ni devant nous-mêmes, accepter cette pandémie comme une défaite. Ce n'est pas notre mode de vie.

Au-delà de cela, nous croyons fermement qu'en ces temps, la culture joue un rôle important pour nous connecter tous, malgré le "social distancing".

L'atmosphère particulière et le caractère interactif du festival peuvent-elles si facilement être transférés sur un autre support?

Nous sommes conscients qu'il semble impossible de remplacer l'atmosphère enchantée, familiale et ouverte que nous créons chaque année sur le festival. Notre défi pour cette année est d'activer le public incroyablement fidèle de ces dernières années et de maintenir la communication, que nous avons établie à ce jour.

Nous tirons beaucoup des 6 dernières éditions, de ce que le public a déjà vécu et complétons cela. Ainsi, le public participe pour nous en cuisinant une recette traditionnelle du festival, en mixant un cocktail, en bricolant avec de l'ardoise ou d'autres matériaux comme dans nos ateliers, et aussi en profitant des concerts du festival, et même en regardant un acte du programme, qui leur semble intéressant.

En ce sens, notre communication se poursuit comme chaque année à travers la culture. En tant qu'organisateurs du festival, nous ne disons pas nécessairement aux visiteurs, quels sont nos objectifs lorsqu'ils entrent, nous la vivons sur le terrain à travers la culture. Maintenant, ce terrain est en train de changer et nous faisons de notre mieux.

Quel est le programme du "Koll on Air"?

De toute évidence, il s'agit d'un programme qui est soutenu par nos héros locaux culturels. Nous sommes heureux que nos créateurs culturels, que nous avons toujours soutenus, soient maintenant prêts pour toutes nos aventures avec le format numérique, et prêts à surmonter avec nous tous les obstacles qui sont dictés par la situation actuelle pour créer finalement des nouveaux espaces.

Même nos acteurs locaux ne sont pas oubliés à aucun moment et nous profitons pour jetter avec eux un regard en arrière sur notre chemin depuis 2014. Le musée, bien sûr, afin de maintenir la connexion géographique, reçoit le temps pour un historique du site avec les visiteurs numériques et divers ateliers d'artisanat mettent l'ardoise en scène.

Le 30 mai, nous aurons donc deux "scènes". C'est d'une part sur radio 100.7 et d'autre part à travers un streaming vidéo. Sur les deux plateformes, nous proposerons un programme complémentaire ce jour-là. À la radio, ce sont entre autres des reportages, des concerts en direct et des interviews.

Pour le streaming, nous avons un programme audiovisuel, où nous proposons, entre autres, des ateliers pour petits et grands, donnons des concerts en direct, montrons un spectacle aux enfants et des secrets de la cuisine du "Koll an Aktioun".

Il est important pour nous que le visiteur ne soit pas seulement passif, mais fasse partie d'une communauté comme c'est toujours le cas avec notre festival!

 

Dernière mise à jour