3 questions à David Ianni

"La musique nous rappelle notre véritable essence et c'est notre tâche en tant que musiciens d'enrichir la société à travers nos créations."

"Together", une pièce de David Ianni, correspond parfaitement au sentiment de convivialité à l'époque du Corana. Le projet était à l'origine conçu comme un clip classique avec un piano coloré. Par la suite, le compositeur a invité les gens à soumettre de petites séquences vidéo d'eux-mêmes pour produire une vidéo composée de ces petits clips "faits maison". David Ianni raconte comment il a travaillé pendant cette période.

© Henri Schwirtz David Ianni
David Ianni

Comment la crise vous a-t-elle affecté personnellement dans votre travail?

Comme pour beaucoup de mes collègues, beaucoup de performances ont été annulées, en plus des projets vidéo prévus. Maintenant, en tant que musicien, vous pouvez travailler pendant un certain temps sans public, qu'il s'agisse de composer de la nouvelle musique ou de pratiquer son instrument. J'ai donc tout d'abord simplement composé. Mais quand il est devenu clair que le confinement prendrait un certain temps et que certaines personnes m'ont demandé d'encourager les gens avec ma musique, il était clair pour moi, que je devais trouver des moyens d'amener ma musique vers les gens à tavers de nouvelles voies.

Cela a d'abord été possible via l'initiative "Live aus der Stuff" de Serge Tonnar, où j'ai composé la première pièce de "Ode to the Helpers" pour Ilan Schneider (braachiste solo de l'OPL), puis avec "Together"", un projet pour la ville d'Ettelbruck, initialement prévu comme un clip classique avec un piano coloré: ici j'ai invité les gens à m'envoyer une petite séquence vidéo avec la pensée de "cohésion" ainsi que le rythme de la pièce ("Together Clap") pour produire une vidéo qui se compose de petits clips "faits maison". Ce fut un grand succès avec 200 clips vidéo mis en scène, ce qui, je pense, n'a pas juste donné beaucoup de joie et d'espoir à moi tout seul.

Un autre projet, qui n'a malheureusement pas eu lieu, était un clip que j'avais prévu avec ma composition "Adieu" pour le premier anniveraire de la mort de notre Grand-Duc Jean. Je voulais réaliser le projet malgré le Corona et présenter un hommage personnel pour le 23 avril 2020. Avec l'aide de mon éditeur, Universal Edition, j'ai lancé fin mars un projet où les musiciens pouvaient m'envoyer une interprétation de la pièce, que j'ai retransformé en un clip à la fin. Le résultat m'a beaucoup touché personnellement.

Vous travaillez actuellement sur la composition "Ode to the Helpers". Sous quelle forme et où peut-on la voir?

Actuellement, je travaille toujours sur cette composition (très exigeante) intitulée "Ode aux aides", qui est supporté par le ministère de la Culture.        Le défi était que chaque instrument du quatuor à cordes avait une pièce solo pour créer ensemble l'œuvre complète. Ces quatre pièces diffèrent clairement par leur caractère. Mais les quatre œuvres peuvent être combinées de façon vivante, que ce soit avec deux, trois ou - en guise de couronnement - quatre instruments qui jouent leur pièce! Les pièces individuelles sont presque entièrement terminées. Le défi est maintenant de trouver une suite des pièces, qui, d'une part, a une logique immanente, et d'autre part, a un sens dramatique et musical.

En ce qui concerne la performance de l'œuvre, je verrai, s'il sera bientôt possible pour les quatre musiciens de jouer et d'enregistrer dans un grand espace à distance les uns des autres, ou bien si on doit encore s'appuyer sur une version "home office". Certaines œuvres sont excellentes pour être jouées individuellement par différents musiciens, par exemple mon "Together", qui est une pièce rythmique qui peut être enregistrée en un clic. Cependant, "Ode to the Helpers" vit davantage de la liberté des interprètes individuels, de s'écouter les uns les autres, tout ce qui n'est pas si facile à réaliser avec une version connectée en ligne. Je pense donc qu'on devra encore attendre pour la première.

Mais je fais maintenant une pause numérique. Après "Together", et "Adieu", il est temps pour moi de me consacrer plus intensément à la nouvelle composition musicale.

Quelle est l'importance de la musique pour la cohésion dans la société et comment voyez-vous votre rôle là-dedans?

Tant que la musique est créée, les gens vivent, ou vice versa: tant que les gens vivent, la musique sera créée. La musique nous rappelle notre véritable essence, autrement dit notre "noyau", et c'est notre tâche en tant que musiciens d'enrichir la société à travers nos créations. Grâce aux musiciens et artistes en général, il y a aussi un ministère de la Culture avec toutes les personnes qui ont trouvé leur travail là, et je suis donc heureux que malgré tous les défis pour tout le monde, il y a toujours de belles rencontres basées sur l'appréciation mutuelle.

Dernière mise à jour