Colloque "David et Goliath – L’adhésion du Grand-Duché de Luxembourg au Zollverein allemand (1842-1918)"

Illustration
©Collection Fernand Gonderinger, Buschdorf

La période 1842-1918 constitue sans doute un chapitre important de l’histoire du Luxembourg. En 1842, il y a à peu près 175 ans, le Grand-Duché adhère au Zollverein allemand. En 1918, il y a 100 ans, il quitte cette union douanière, qui s’est avérée très bénéfique sous le rapport du développement économique national. Pour les Archives nationales de Luxembourg (ANLux), ces deux anniversaires constituent l’occasion de s’intéresser de plus près à ce sujet essentiel pour la compréhension du passé du pays, à plus forte raison que la recherche historiographique luxembourgeoise en matière du Zollverein s’est pratiquement arrêtée au moment même où le pays quitte le giron douanier du Reich au lendemain de la Grande Guerre.

En complément à leur exposition "Halt ! Douane – Lëtzebuerg am Däitschen Zollveräin", les ANLux invitent tous les intéressés à participer au colloque "David et Goliath – L’adhésion du Grand-Duché de Luxembourg au Zollverein allemand (1842-1918)", organisé en partenariat avec la Chambre de commerce et le Musée Dräi Eechelen du 18 au 20 avril 2018.

La session d’ouverture aura lieu le 18 avril à 18 h 30 au siège de la Chambre de commerce au Kirchberg en présence du secrétaire d’État à la Culture, Guy Arendt. Michel Wurth, président de la Chambre de commerce, prononcera à cette occasion le discours d’ouverture du colloque dans lequel il se penchera notamment sur l’impact de l’adhésion au Zollverein sur l’évolution de l’industrie, et par ce biais, sur le développement de l’économie luxembourgeoise au sens large.

Le colloque "David et Goliath" se déroulera les 19 et 20 avril au Musée Dräi Eechelen. 15 orateurs nationaux et étrangers y présenteront les résultats de leurs recherches autour de l’union douanière allemande. Qu’est-ce qui attend le public? Deux historiens allemands analyseront l’état actuel des recherches menées en Allemagne au sujet du Zollverein et le rôle particulier qu’occupait l’administration luxembourgeoise dans ce système douanier. Deux contributions sur les partenaires douaniers du Liechtenstein et sur l’histoire douanière de l’Alsace-Lorraine après l’annexion au Reich allemand illustreront les points communs et les différences entre l’évolution de ces territoires relativement petits, contraints à rechercher un expédient à leur isolement, et celle du Grand-Duché. Un autre chercheur s’intéressera de plus près au cas "curieux" de Moresnet neutre.

Les contributions des intervenants nationaux traiteront de thématiques très diverses, signe que les trois quarts de siècle d’appartenance du Grand-Duché au Zollverein n’ont pas seulement eu un impact sur les réalités économiques et fiscales du pays. Quelle était la position des Luxembourgeois par rapport à une possible adhésion au Zollverein allemand dans les années 1839 à 1842? Deux historiens se pencheront plus particulièrement sur cette question, notamment à travers l’exploitation des résultats d’une enquête effectuée en 1840 auprès des patrons influents de l’époque et l’analyse de la création de la Chambre de Commerce au Luxembourg en 1841. La position des maîtres de forges face à la perspective d’adhésion au Zollverein fera également l’objet d’une intervention, tout comme l’évolution de la viticulture et du secteur brassicole lors de l’appartenance du Luxembourg au Zollverein.

De plus, des sujets d’ordre social, culturel et sociétal seront abordés: Comment l’union douanière allemande a-t-elle impacté le développement des conventions collectives de travail au Luxembourg? Qu’en est-il de la législation sur les brevets? Quelle était l’influence de l’architecture dans l’espace germanique sur l’architecture au Grand-Duché? Quelle était la réception du Zollverein dans la presse satirique luxembourgeoise, notamment dans le journal D’Wäschfra? Sans aspirer à l'exhaustivité, le colloque se propose de reprendre sur le métier les clichés colportés par la littérature tant populaire que scientifique e.a. sur les «bienfaits» engendrés par l'adhérence du Grand-Duché au Zollverein. Constitue-t-elle vraiment le déclic par excellence au décollage de l'économie moderne ou se contente-t-elle plutôt d'offrir aux acteurs locaux un cadre propice au développement de leurs entreprises, voire au déclenchement de la révolution industrielle? Le bilan commercial de l'union est-il vraiment tellement bénéfique qu'on le prétend toujours?

Le colloque s’adresse à toutes celles et ceux qui souhaitent mieux connaître l’histoire du Luxembourg et comprendre l’origine de sa prospérité et de son cosmopolitisme. Les contributions en langues française et allemande seront réunies sous forme d’actes de colloque et donneront lieu à une publication scientifique.

La participation tant à la session d’ouverture du colloque qu’au colloque proprement dit est gratuite. Vu le nombre limité de places, il est recommandé de s’inscrire au préalable auprès des Archives nationales via relations.publiques@an.etat.lu ou (+352) 247-86692. L’inscription est obligatoire pour les personnes qui souhaitent participer aux déjeuners.


Informations utiles:
Colloque "David et Goliath – L’adhésion du Grand-Duché de Luxembourg au Zollverein allemand (1842-1918)"
Session d’ouverture: 18 avril 2018 à 18 h 30 à la Chambre de commerce
Colloque: 19 avril 2018 (9-16 heures) et 20 avril 2018 (9-12 heures) au Musée Dräi Eechelen
Langues: français et allemand
Inscription gratuite: (+352) 247-86692 ou relations.publiques@an.etat.lu
Programme: www.anlux.lu

Communiqué par les Archives nationales de Luxembourg 

Dernière mise à jour