Programme culturel du pavillon luxembourgeois à l'Exposition universelle à Shanghai 2010

La ministre de la Culture, Octavie Modert, a invité le 22 juillet 2010 à une conférence de presse au Musée national d’art de d’histoire (MNHA) pour un bilan à la mi-temps du programme culturel au pavillon luxembourgeois à l’Exposition universelle 2010 à Shanghai.

Le directeur du MNHA, Michel Polfer, a en guise de bienvenue mis la participation luxembourgeoise à l’Expo Shanghai en perspective avec la rétrospective inédite organisée par le MNHA des participations luxembourgeoises aux différentes expositions universelles depuis 1851. Cette exposition qui s’intitule "Un petit parmi les grands. Le Luxembourg aux Expositions universelles, de Londres à Shanghai (1851-2010)" peut encore être visitée jusqu’au 5 septembre prochain.

Si la participation du Luxembourg aux Expositions universelles s’est répétée à de nombreuses reprises, Octavie Modert a souligné que c’est néanmoins la première fois que le pays présente dans le cadre d'une exposition universelle un programme culturel aussi conséquent et varié. La ministre a précisé que cette programmation cadre d’autant mieux avec le thème général de l’Expo 2010 : "Better City, Better Life". En effet, alors qu’il a toujours existé un lien entre le développement des villes et des civilisations, cela pose de nos jours un certain nombre de défis (conflits spatiaux, collisions culturelles…) susceptibles de toucher à la qualité de vie. Le concept de l’Expo 2010 repose dès lors sur la recherche d’harmonie et d’équilibre, notamment en termes de diversité culturelle. Les cultures dans les villes pouvant être très ramifiées, il s’agit d’un côté de garantir une cohabitation harmonieuse entre diverses cultures et, de l’autre côté, de permettre aux libertés et identités culturelles de se maintenir face à la mondialisation.

Selon la ministre de la Culture, le thème et concept choisis pour le programme culturel luxembourgeois s’inscrivent en plein dans cette lignée, de même que dans le slogan du pavillon lui-même "Small is beautiful too". Rebondissant en effet sur l’importance de la culture pour le développement humain et la qualité de vie, tout particulièrement en milieu urbain, et souhaitant présenter une des particularités du Luxembourg – "pays aux cent nationalités" – le thème retenu des identités doit permettre de montrer qu’au croisement des cultures, le pays a su garder son identité et a pu la développer dans ce contexte multiculturel, par un accent délibéré sur les arts contemporains.

La créativité artistique sera en effet mise à l’honneur avec des créations dans les domaines de la danse, de la musique et du théâtre, le choix d’une communication non verbale témoignant également de la volonté de se démarquer des programmes d’expositions d’autres pavillons. En outre, la musique, les arts visuels et de la scène constituent des modes d’expression universels, adaptés à un public international.

Octavie Modert a par ailleurs tenu a souligner que la culture et la présence à Shanghai d'artistes et d'acteurs culturels luxembourgeois constituent non seulement un élément important dans les stratégies de promotion du Luxembourg en général, mais témoigne aussi du poids de la culture luxembourgeoise pour l’attractivité du pays ainsi que des efforts menés par le Ministère de la culture pour promouvoir la culture à l’étranger.

Le commissaire indépendant du programme culturel, Christian Mosar, est revenu sur l’articulation précise du thème qui table résolument sur la contemporanéité. Il a expliqué les critères et contraintes pratiques dont il a fallu tenir compte lors de l’élaboration du programme, comme p.ex. l’obstacle des langues, l’architecture du pavillon etc. Christian Mosar a encore insisté sur le fait que le programme cherche aussi à promouvoir l’échange entre artistes luxembourgeois et chinois, et ce dans une perspective de la durabilité des contacts établis. C’est pourquoi un certain nombre de programmes intègrent aussi, respectivement se font en collaboration avec des partenaires chinois, artistes ou institutions culturelles.

De retour de Shanghai, les musiciens Greg Lamy et André Mergenthaler ont fait état de leurs expériences au contact avec un public chinois très ouvert et très curieux. Par rapport au programme à venir, Fabienne Bernardini du Casino Luxembourg-Forum d’art contemporain a donné des explications sur l’atelier d’artistes luxembourgeois et chinois qui aura lieu à Shanghai entre le 26 août et 9 septembre sur le sujet Moved, Mutated and Disturbed Identities (dont une 1e partie a déjà eu lieu au Luxembourg en juillet 2009).

Finalement, Jean-Philippe Ruiz du CLAE a présenté le court-métrage de 15 minutes de l’exposition «Retour de Babel», créée à l’occasion de "Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la Culture 2007" et adaptée conjointement avec le Ministère de la Culture, lola communication, re.media et toute l’équipe de Retour de Babel afin de pouvoir être montrée au pavillon luxembourgeois à Shanghai.

(Communiqué par le ministère de la Culture)

Dernière mise à jour